Retour à la liste

En Marche

Que l’on soit en marche ou pas, les dernières élections ont porté à la Présidence de la République Emmanuel MACRON pour les 5 prochaines années. Il convient de se demander quelles sont ses mesures phares en terme d’immobilier. Nous allons donc tenter d’analyser les différents éléments qui nous permettent d’orienter votre réflexion à l’achat. En effet, nous avons vu avec notre Blog d’autres articles (PTZ, TVA réduite –ANRU-, Taux historiquement bas…) démontrant que la conjoncture nous apporte actuellement « un alignement des planètes » qui nous permet de répondre à votre interrogation sur le bon moment de votre acquisition : OUI ! C’est le bon moment de vous mettre En Marche vers votre nouveau chez vous ou vers votre investissement immobilier ! Nous allons donc passer en revue les mesures annoncées concernant le pouvoir d’achat, le logement en général, puis celles appliquées à l’acquisition en particulier.

Le Programme officiel du candidat nous en apprend assez peu sur les prochaines mesures prises en matière de logement pour les Français. Il convient de lire entre les lignes pour trouver les mesures qui en découlent. De manière indirecte les augmentations de pouvoir d’achat énoncées pour les personnes à bas revenus, sont, si vous êtes concernés, autant d’éléments qui vont vous permettre d’accroître votre pouvoir d’achat d’une part, et plus particulièrement votre pouvoir d’achat immobilier.

Dans son « Contrat avec la Nation » le Président prévoit 6 chantiers principaux. Le 3ème concerne la modernisation de l’Économie et met en exergue un plan d’investissement de 50 milliards d’Euros pour développer un nouveau modèle de croissance. C’est dans cette partie du programme que nous pouvons trouver un indice concernant l’immobilier puisqu’il est fait état de la « modernisation des services publics et de la rénovation urbaine ». On peut donc en déduire que le plan ANRU (Agence Nationale pour le Renouvellement Urbain, renforcé par le QPV-Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville) devrait être maintenu, voire amélioré devant le renforcement des budgets le concernant. D’aucuns pensent que la part attribuée serait de 10 milliards d’Euros dans l’ensemble, sans que cela n’apparaisse stricto sensu dans le programme présidentiel.

La mesure phare qui s’est attirée à la fois l’attention des médias nationaux et locaux ainsi que les foudres des maires de France est sans doute l’exonération de taxe d’habitation pour 80% des ménages. Ainsi, d’ici 2020, la fiscalité pesant sur les particuliers devrait donc mécaniquement baisser pour les personnes éligibles. Mais qui est concerné ? Les premiers éléments de réponse peuvent être trouvés dans les caractéristiques suivantes : les personnes ayant des revenus inférieurs à 20 000 € par part et par an se verraient bénéficier de cette mesure. Par exemple, un couple avec deux enfants et représentant un seul foyer fiscal sera exonéré tant que son revenu mensuel est en dessous de 5000 € (soit 60 000 € par an). Il est spécifié que cela sera remboursé à l’Euro près auprès des organismes publics bénéficiaires mais l’on ne sait toujours pas par quel biais… Toujours est-il que cela va dans le sens de l’achat d’une résidence principale car alors qu’en ce moment on a deux taxes (foncière et d’habitation) lorsque l’on est propriétaire, la nouvelle mesure permettrait de réduire l’écart entre les catégories propriétaires et locataires et donc constituer un moteur en faveur de l’acquisition.

Alors que ce geste va toucher les classes populaires et moyennes, les classes supérieures vont, quant à elles se voir imposées de manière différente sur leur ISF. En effet, pour libérer l’économie réelle un arbitrage en défaveur de l’immobilier devrait s’opérer. Ainsi les quelques 343 000 Français assujettis à l’ISF pourraient le rester ou en sortir en fonction de l’origine même de leur patrimoine : le financier étant privilégié. Il n’est pas prévu pour l’instant de changer l’assiette d’assujettissement à cet impôt (qui resterait au seuil de 1,3 millions d’Euros) ni les montants perçus. L’ISF deviendrait donc l’IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière) et la règle de dégrèvement de 30 % pour la résidence principale devrait également être conservée.

Concernant la rénovation de biens immobiliers anciens le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transitions Énergétique) devrait être conservé pour les propriétaires modestes, en changeant toutefois de mode opératoire. Alors que le crédit d’impôt n’intervient qu’en N+1 de l’investissement en rénovation, il pourrait être immédiat par le versement d’une prime au moment de la réalisation desdits travaux. Cela aurait pour conséquence subalterne non seulement de participer à l’affaiblissement de la consommation énergétique nationale et propre à chaque ménage, mais également de baisser l’endettement immédiat des ménages qui ont souvent recours à un prêt pour financer leurs travaux. Le montant actuellement à 30 % du montant des dépenses plafonnées à 16 000 € pour un couple sans enfant devrait être conservé.

Autre mesure un peu moins connue du programme présidentiel : la révision des droits de mutation ou « frais de notaires » qui pourraient devenir dégressifs si accompagnés de travaux de rénovation énergétiques, alors qu’ils sont aujourd'hui établis entre 8 et 9 % dans l’ancien selon les régions. Pour rappel, dans l’immobilier neuf ces frais ne se montent qu’à 2 à 3 % du montant du bien.

Pour les investisseurs en immobilier neuf défiscalisant de type Pinel, le Ministère de la Cohésion des Territoires, qui englobe sous la tutelle du Ministre Ferrand, divers anciens Ministères dont celui du logement, souhaite maintenir le dispositif actuel tant en montant qu’en mode de fonctionnement, celui-ci étant un succès auprès des investisseurs, notamment des familles puisque l’on peut maintenant réduire ses impôts tout en logeant un ascendant ou descendant. Ce dispositif vous permet d’économiser jusqu’à 6000 € d’impôt par an en vous portant propriétaire d’un appartement neuf que vous destinez à la location.
On peut toutefois présumer que son nom changera…

Pour les ménages souhaitant devenir propriétaires de leur résidence principale et bénéficiaires du PTZ ou Prêt à Taux Zéro, il n’est pas non plus souhaité de modification du dispositif par les nouveaux locataires de l’Elysée et de Matignon.

D’autres mesures sont parues dans la presse spécialisée mais ne sont toutefois pas dans le programme officiel comme la création d’une « Flat Tax » à 30% pour les revenus fonciers au lieu du système actuel basé sur la Tranche Marginale d’Imposition en plus d’une CSG de 15,5%, ce qui pourrait rendre les investissements immobiliers beaucoup plus intéressants…

L’augmentation du pouvoir d’achat des personnes le plus éloignées de la propriété, le maintien et/ou le renforcement de mesures ayant rencontrées un succès certain comme la loi sur la rénovation urbaine (ANRU), sur l’investissement locatif (Pinel) ainsi que sur l’accession à la propriété des primo accédants (PTZ) sont autant d’éléments qui concourent à nous faire penser qu’en plus d’événements macro-économiques décisifs comme les taux bas et la reprise économique mondiale, les politiques macroniennes devraient favoriser largement l’accession à la propriété ou l’investissement locatif. La réussite de la politique du logement est essentielle à l’économie française, il nous reste dons qu’à souhaiter sa réussite !

Pour conclure, les dispositifs qui fonctionnent ne devraient pas être amendées, modifiées ou supprimées. Cela devrait donc permettre d’apporter un peu de stabilité, ce que nous n’avions pas connu depuis quelques années.

Nos offres

Avec Bonaparte Promotion,
réalisez vos ambitions

Nous vous proposons des biens neufs

en
choisissez votre région

Il y a programme(s) et appartement(s) neuf(s)

Je souhaite
habiter
un
3 pièces

pour un prix de € maximum

Nos coups de Cœur

  • Carré Salva
    Six-fours-les-plages

    Carré Salva

    4 pièces
    À partir de 399 000 €
    Carré Salva
  • Havah
    Reichstett

    Havah

    3 pièces au 5 pièces
    À partir de 230 000 €
    Havah
  • LE CLOS SAINT JEAN
    StrasbourgMontagne verte

    LE CLOS SAINT JEAN

    2 pièces au 4/5 pièces
    À partir de 137 200 €
    LE CLOS SAINT JEAN
  • Les Vents d'Ailleurs
    Strasbourg

    Les Vents d'Ailleurs

    3 pièces
    À partir de 228 144 €
    Les Vents d'Ailleurs
  • Reverso
    StrasbourgKoenigshoffen

    Reverso

    2 pièces au 5 pièces
    À partir de 145 750 €
    Reverso
  • L'instant bucolique
    Marckolsheim

    L'instant bucolique

    3 pièces au 4 pièces
    À partir de 186 000 €
    L'instant bucolique
  • Le Quinze
    Strasbourg

    Le Quinze

    2 pièces au 5 pièces
    À partir de 222 000 €
    Le Quinze
  • PARC SAINT JEAN
    Toulon

    PARC SAINT JEAN

    2 pièces au 3 pièces
    À partir de 190 000 €
    PARC SAINT JEAN
  • Evo
    La Seyne-sur-Mer

    Evo

    1 pièce
    À partir de 99 000 €
    Evo

Vos projets prennent vie

Ensemble construisons votre patrimoine

+
Plus de 1335
programmes neufs
0
Pas de frais
d'agence
1
Interlocuteur
unique et suivi
personnalisé
%
Financement sur
mesure et meilleur
taux du marché

Le spécialiste en
appartements neufs

Nous sommes l’un des leaders de vente d’appartements neufs en France. En effet, nous vous offrons le plus vaste choix d’appartements neufs grâce à une sélection rigoureuse de terrains ainsi que de matériaux employés.

Nous vous offrons la possibilité de choisir votre appartement, les prestations, le stationnement, l’exposition, ou encore la localisation géographique en fonction de votre projet.

Nous vous offrons une transparence totale sur l’état des stocks, les plans, les notices descriptives ainsi que la fiscalité relative au projet.

Plus d'infos

votre projet de vie
notre leitmotiv au
quotidien

Passionnés d’immobilier, les collaborateurs Bonaparte Promotion ont pour dénominateur commun la totale satisfaction de nos clients.

En toute objectivité nous vous assurons, quel que soit le programme, les explications relatives aux matériaux employés, l’environnement, l’agrément de vie, l’état futur des charges, le mode de chauffage ou encore la capacité à le louer dans le futur s’il s’agit d’un investissement locatif.

Nous vous accompagnons depuis l’expression de vos besoins jusqu’à la livraison de votre appartement, en passant par la personnalisation, le financement ou la signature chez le notaire.

Plus d'infos

Quoi de neuf ?

Tous les articles du blog
marché immobilier Paris et France
Publié le 16/09/2019

Quand l’immobilier signe ses records !

Quand l’immobilier signe ses records !
marché immobilier a Toulon Var
Publié le 14/09/2019

Région PACA : Pourquoi et où investir à Toulon ( Var 83 )

Région PACA : Pourquoi et où investir à Toulon ( Var 83 )
immobilier neuf les frais à anticiper
Publié le 14/09/2019

Achat immobilier neuf : quels sont les frais à prévoir ?

Achat immobilier neuf : quels sont les frais à prévoir ?
acheter appartement à la Seyne-sur-mer Var 83
Publié le 14/09/2019

Trois bonnes raisons d’acheter ou d’investir à La Seyne sur mer (83)

Trois bonnes raisons d’acheter ou d’investir à La Seyne sur mer (83)
Acheter un appartement neuf à Strasbourg
Publié le 13/09/2019

Appartement neuf, faut-il acheter ou investir en Alsace ? - Partie 1

Appartement neuf, faut-il acheter ou investir en Alsace ? - Partie 1
investir dans l'immobilier locatif en Alsace
Publié le 13/09/2019

Appartement neuf, faut-il acheter ou investir en Alsace ? - Partie 2

Appartement neuf, faut-il acheter ou investir en Alsace ? - Partie 2
Un conseil, une question ?

Les champs marqués de * sont requis pour valider votre demande.
La transmission de vos coordonnées missionne la société Bonaparte Promotion pour la fourniture d’un service d’information sur un ou plusieurs biens immobilier. Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par la société Bonaparte Promotion au capital de 100 000 euros, dont le siège social est situé 27 Avenue de Strasbourg à ILLKIRCH (67400) pour gérer les relations avec ses clients et prospects, et leur proposer des offres de financement et/ou d’achats immobiliers. Les données sont conservées pendant 3 ans et sont destinées à la société Bonaparte Promotion.

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, le cas échéant, d’opposition au traitement de vos données, ainsi que du droit de définir des directives relatives au sort de vos données à caractère personnel après votre décès.

Vous pourrez faire valoir ces droits en justifiant de votre identité et écrivant : par courrier à Bonaparte Promotion, 27 Avenue de Strasbourg - 67400 ILLKIRCH, ou par mail à contact@bonaparte-promotion.fr

En cas de litige, vous disposez également du droit de saisir la CNIL.